Thèmes

amis amitié animaux anniversaire argent article 2010 automne belle bienvenue bleu bonne

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· L'ENVIRONMENT (9)

Rechercher
Derniers commentaires

je suis né a tourcoing (coin coin) et j'ai également toujours utilisé le mot chabert . ex: qué chabert sti lo
Par TENZA HILLY, le 06.03.2014

perso je ne peux pas perdre du poids, je suis à 63kg. avec ma machine j'arrive a faire des parcours de plus de
Par Patrick, le 07.01.2014

salut tout le monde je tombe par hasard sur ce site ha je vois que ces comme dans tous les forums quand un cou
Par patrick, le 07.01.2014

chabert est également du nord. j'ai 34 ans et je suis lillois et chabert peut être assimilable à babache, bête
Par Anonyme, le 02.08.2013

bonjour à tous ! je regarde également les ch'tis régulièremen t, mon nom de famille est chabert (plutôt frustr
Par chabert, le 06.02.2013

Voir plus

Articles les plus lus

· le vélo le plus léger 5,6 kg
· quelques mots et expressions typiques du Nord-Pas de alais
· le héros de BD TITEUF
· DISNEYLAND PARIS
· DISNEYLAND PARIS

· L'HISTOIRE DE BOULOGNE-SUR-MER
· DISNEYLAND PARIS
· CHANSONS DES GUENELS
· bateau pirate
· le carnaval de dunkerque avec le bal du chat noir
· LA DEMOGRAPHIE DU NORD-PAS DE CALAIS
· min p'tit Quinquin (chanson)
· BRAY-DUNES
· D'OU VIENT LE CARNAVAL de DUNKERQUE ?
· la région BOULONNAISE

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Statistiques

Date de création : 09.10.2007
Dernière mise à jour : 12.02.2012
735 articles


quelques mots et expressions typiques du Nord-Pas de alais

Publié le 15/04/2008 à 12:00 par stoppeur04
Voici quelques mots et expressions typiques du Nord-Pas de Calais :

A

Abile : Vivement, précipitamment (abile les vacances - vivement les vacances). Ne pas traîner, se dépêcher, vite (abile don - Allez, dépêche-toi donc!).
Abouler : 1) Venir auprès (Aboule ! - Viens ici !); 2) Donner (Aboule le fric ! - Donne l'argent !).
Agosil : Mal dégourdi.
Aloter : Secouer
Amicloter : Prendre soin de, dorloter.
Amoute : Faire voir (Amoute ichi ! - Viens faire voir ici !).
Arbusier, r'busier : Se remémorer, penser
Armont’ eut’ maronne, elle qué (quéhir : tomber) su té gampes - Remonte ton pantalon, il tombe le long de tes jambes !
Arwett' me le, i'est tout drôle ! (chti du sud) - Raviss'le, i'est tout drôle ! (chti du nord) - Regarde-le, il est tout pâle (malade, blême, bizarre).
B

Babache : Simplet, imbécile (spécifique à la région de Lille / Armentières).
Bac à chintes : Bac à cendres (sous le foyer) ou cendrier (à cigarettes).
Bafiou, bafiousse : Mauvaise langue, baveur (du verbe bafier - baver).
Baiss : Bise, bisou, baiser (un'n baiss à bouquette - Un baiser sur la bouche).
Baller : Verser, vider (Aller, balle tin verre, in s'in va - Aller, vide ton verre on s'en va !).
Balochard : Traîne savate, maladroit, bon à rien.
Baraque : Roulotte de saltimbanque, maison.
Batieau : bâteau.
Baudet : Âne.
Bénache : Content, heureux.
Berdouiller : Bafouiller, bredouiller.
Berdoule (se dit aussi bédoule) : Boue. Synonyme Boulique.
Berloquer : se dit de quelque chose qui balance, bouge, ne tient pas bien, est instable (Mets tes mains là d’ssus, mets tes mains sur ses totottes ! Mets tes mains là d’ssus te verras si cha berloque).
Berlou, berlousse : Se dit d'une personne qui voit mal.
Biclos (biclou) : Vélo.
Biec-bos : Pivert (oiseau). Signifie aussi imbécile, balourd.
Biloute, loute : sexe masculin. Dans la région de Lille / Armentières, nom équivalant à « gars », « mec ». Pour appeler quelqu'un plus jeune que soi : hé, biloute, viens vir' ichi ! - Hé, garçon, viens voir !. Parfois précédé de tch(i)ot'. Dans le Pas-de-Calais, chez les « Boyaux Rouges », on utilise plutôt l'expression : maloute, minloute.
Bisquaïen : (jeu de billes) Grosse bille, calot.
Bistoule (ou bistouille) : Après avoir bu le café, goutte de rhum ou de genièvre que l'on versait dans la tasse et que l'on mélangeait (touillait) à nouveau (bis) avec le restant de café et de sucre.
Boubourse : Simplet, imbécile, innocent (propre à la région de Lille / Armentières).
Boudenne (ou boudinnette) : Nombril.
Bouler : 1) Tomber, rouler (i'a boulé sins cul su'l'dainne - il est tombé le cul par terre); 2) Promener, dans le sens de « pousser sans ménagement » : (si i t'imbête, té l'invoes boulé - S'il t'embête, tu l'envoies promener).
Bouleusse : Grande bassine en fer galvanisé qui servait à faire bouillir le linge pour la lessive. Utilisé aussi dans des expressions comme Tais-teu vains nom, avec tout chu qu'té m'racontes j'attrape un'n tiête comme un'n bouleusse.
Boulique : Boue. Synonyme Berdoule ou Bédoule.
Boyette ou bowette : Galerie souterraine creusée dans les mines de charbon.
Busier : Penser (A quo qu'té busi ? - A quoi penses-tu ?).
Bradé : Vendu pour pas cher. Se dit aussi du dernier né (Ch'tchiot bradé - Le petit dernier que l'on gâte, que l'on « pourrit »).
Brayou, brayousse : pleurnichard, personne qui se plaint (Ches clients i’n’a pas d’deux sortes, ch'est touss des brayous).
Braire : pleurer.
Brillac, bryaque : Personne qui casse fréquemment des objets par mégarde. Se dit aussi Brisaque.
Briquet : Casse-croûte.
Brun : 1/ Merde; 2/ bordel (au fig.) (Man-mère, qué brun chi d'dins ! - Bon sang, quel bordel ici !) - (Que fouteu d'brun ch'ti-là ! - Quel fouteur de merde celui-là !).
Buquer : détonner, exploser, frapper avec bruit (Acout', in buque à l'porte - Ecoute ! On frappe à la porte).
Bure : Beurre.
C

Caboche : Tête.
Cacher : Chercher.
Cafouiller : Toucher, tripoter.
Cahute : Cabane, petite maison, baraque.
Caldoche (L'Nouvelle) : La Nouvelle Calédonie.
Camucher : Cacher avec soin, mettre dans une cachette, un endroit secret.
Carabistoulles (des) : Des contes, des âneries, des bêtises... On dit aussi des cacoulles. (Ch'est tout cacoulles chu qu' té dis - Tu dis des bêtises).
Caraco : Corsage, blouse.
Caracole : Escargot, coquillage.
Carette : Charrette (Cafougnette et s'carette à moules). Utilisé aussi pour désigner une voiture.
Carnasse : Cartable.
Che(s) : Ce(s).
Cheulle(s) : Celle(s).
Chicons : Endives.
Chirloute : Café très léger (Tin café ch'est de l'chirloute).
Cayelle, cayère : Chaise.
Chuque : sucre, bonbon .
Coco : Bébé. Synonyme quinquin.
'Core : Contraction de "encore" (T'es 'core là, ti ! - Tu es encore là, toi !).
Coron : Pâté de maisons ouvrières identiques (les corons des villes minières).
Cottron : Jupe (dérivé du mot cotte).
Couët : Poëlon (du mot coué dérivé de queue).
Coulon : Pigeon voyageur.
Couloneu : Personne qui fait des concours de pigeons voyageurs, colombophile.
Coup : remplace souvent le mot « fois » dans des expressions comme Va vir un coup ! (Va une fois voir !) ou encore Prête me le un coup (Prête-le moi une fois !).
Cordéonneu : Joueur d'accordéon.
Crapé : sale, malpropre.
Crapougner (se): se battre.
Cras : gras.
Crombi : Courbé, tordu.
Cva ou cvaux (ou quva / quvaux): cheval, chevaux.
D

Dache : Petit clou.
Dainne : Le sol, la terre (quèhir su'l'dainne - Tomber à terre). Mot originaire du patois des mines.
Dallache (un) : Activité, mouvement, remue-ménage.
Débouser : Se désoler.
Décarocher : Perdre la raison.
Déchint': Descendre.
Démucher : Retrouver, sortir d'une cachette.
Dépindeu d'indoules : Béta, couillon (qui décroche les andouilles).
Dessaquer : 1) Sortir quelque chose de quelque part (par exemple de derrière les fagots) 2) S'en aller de quelque part (S'dessaquer d'là).
Détouler (détouiller): Déméler. En patois de Grand Fort Philippe : démerler.
Diape à z'ailes : diable ailé.
Don : Donc, par conséquent (quo'qu'té cros don, qu'cha s'fait tout seu ! - Que crois-tu donc, que cela se fait tout seul !).
Doule : Raclée.
Drache: Pluie (I a qué un'n bonne drache - Il est tombé une bonne pluie).
Drissard , Drissarde : Peureux, peureuse.
Drisse : Diarrhée.
Drôle : Se dit d'une personne peu commode, bizarre.
Ducasse : Foire aux manèges.
Duss : Où (Duss équ'té vas ? - Où vas-tu ?).
E

Ébeulé : Abruti (Queul'ébeulé chti-là ! - Quel abruti celui-là !)
Empierger (s') : Trébucher (se tordre les chevilles dans les pierres).
Entiquer : Enfoncer (Entique ch'bout'dbo - Enfonce le morceau de bois).
Epautrer : Ecraser, écrabouiller.
Équettes : Petits morceaux de bois pour faciliter l'allumage du feu.
Esbaubi : Etonné, surpris, interloqué (vieux français).
Esnoquer (s') : S'étrangler, s'étouffer.
Esquinter : Abîmer, blesser.
F

Fauque : que, seulement que. In n' parlot' fauque ed fin du monte (tiré du poëme « la fin du monte / Les fougères noires »).
Fien : Fumier.
Fieu : Fils, garçon (fiu en picard : Min'n tiu fiu - Mon petit garçon)
Fil à buquer : Fin fil électrique semi-rigide plastifié qui servait à faire sauter les charges d'explosifs à la mine.
Fraîque : Humide, mouillé. Ce mot est aussi utilisé dans des expressions comme Avoir eu s'n'œl fraîque, qui signifie « Etre saoul » (littéralement « Avoir son œil humide ») ou encore M'vla chi fraîque avec cha !, qui signifie « Me voilà (ici) bien avancé avec ça ! ».
Fouffe : Loque, chiffon, vieux habits.
Fouffetier : Souillon, sans goût.
Fouïr : Bêcher
Fû : Feu (I'avot un'n négresse qui mingeot du fû, elle quéïot des braisses par l'tro d'sins cul).
Funquer : Fumer (au sens figuré, fumer de colère, de dépit).
G

Gaïole ou guéïole : Cage pour oiseau (du mot géöle).
Gaffe : Gorge (péjoratif).
Galafe : Goinfre.
Gale : Cal (aux mains par exemple).
Galibot : Mousse, jeune ouvrier mineur.
Gamelle : Face, figure. Désigne parfois la bouche qui parle (Li, quand qu'i'est parti avec euss'gamelle té n'peux pus l'arrêter ! - Lui, dès qu'il se met à parler tu ne peux plus l'arrêter !). C'est aussi le récipient qui contient le repas que l'on pouvait faire réchauffer au bain marie dans le réfectoire de l'usine.
Garchon : Garçon.
Garoter : Voler. Signifie aussi « jeter » en patois du littoral (de Gravelines au Touquet).
Glaine : Poule : I’n’faut pas qu’ches glaines i cantent pus fort que’ch’co - Il ne faut pas que les poules chantent plus fort que le coq. (Remarque : cette maxime ne parle pas vraiment des gallinacés, poules et coq étant mis ici pour parler des femmes et des hommes).
Glou-bec : Gourmet.
Grand diseux, ptit faiseux : personne qui parle beaucoup mais ne fait pas grand chose.
Grandmain, gramain : Beaucoup. Exemple : Inn'n'a pas gramain - Il n'y en a pas beaucoup.
Guernoulle : Grenouille
Gueulard : Qui mange beaucoup, en grande quantité (gueulard de haut fourneau). Signifie aussi celui qui crie fort en patois du littoral (de Gravelines au Touquet).
Gueulou, guelousse : Se dit d'une personne qui crie fort.
Guibole : Jambe (terme ironique).
Guife : Figure (terme de mépris).
Guiguife : Personne qui ne pense qu'à manger (Que guiguife ch'ti là, i'n'a qu'pou's'panche !).
Guiller : Couler, baver. Se dit d'un chose épaisse, sirupeuse qui coule lentement (du chirop qui guile).
Guinse : Faire bonne chaire (Etre in guinse - Etre légèrement éméché, saoul).
Guisse (jeu de) : Le jeu consiste à envoyer le plus loin possible un petit morceau de bois tailler en pointe aux extrémités (la guisse)à l'aide d'un bâton. Mot utilisé aussi dans certaines expressions comme J'ai toudis pas compris commint qu'i va tin jeu d'guisse à propos de quelque chose ou d'une règle qu'on a pas compris.
H

Habile : voir Abile ci-dessus.
Hagner : Mordre.
Haïure : Haie.
Harnicures : Harnais
Hercheux : Chargeur de houille au fond de la mine
Huche : huis, porte. Aussi uche (Mets-z'e à l'uche - Mets-le à la porte).
I

Ieau : Eau.
Ichi : Ici.
Impaffer (s') : Manger goulûment.
Inclinquer : Enclencher.
Indoule : Andouille.
Infournaquer : Mélanger, introduire, fourrer quelque part.
Insonne : Ensemble, se dit aussi Insan'n.
Iser (se dit parfois) : Regarder (voir raviser) (Nan mais ise-le chti là ? - Non mais regarde-le celui-là !), on peut dire aussi vise = regarde comme ravise: vise chtichi - regarde celui-ci, vise chtilaille - regarde celui-là.
J

Jonne : Enfant (de jeune).
Jus : Café (Vins don boire un'n goutte èd'jus - Viens donc boire du café).
Juss : Juste.
K

Kermesse : Fête locale (Eul'kermesse d'eul paroisse).
L

Leup : Loup (Acoutt euch kien, i fait l'leu ! - Ecoute le chien, il fait le loup !).
Lolo : Lait.
Lon : Loin (Jé veillot v'nir éd lon - Je le voyait venir de loin).
Loque : 1) Chiffon 2) Vêtement. Synonyme : fouffe.
Louchet : Bêche munie d'un manche en forme de "Té".
Loupe : Lèvre (S'moustache alle quéïot su ses loupes - Sa moustache tombait sur ses lèvres).
Louloutte : Pinup, femme sexy.
Loute (ma, min) : Sexe masculin. Terme utilisé pour désigner familièrement quelqu'un (Cha va ma loute ?). Synonymes : biloute, biroute.
M

Maboule : Se dit d'une personne qui à perdu la tête, sot, fou.
Machuquer : Machouiller
Maguette : Chêvre
Maiguerlot : Maigrelet (Un tchot maiguerlot - Un petit pas bien gros).
Maisonne ou mason : Maison (cf infra m'on).
Malo (un) : Guêpe
Manicrak : Nom donné au soutènement marchant (probablement le nom de marque de l'appareillage) puis, par extension, à tout équipement mécanique. Va pas chi casser ch'manicrak.
Man-mère : maman - mère. Mot utilisé en exclamation (un peu comme « Bon sang » ou « Mon Dieu » en français), exemple : Man-mère euch kien i'a mordu ch'cat - Mon Dieu, le chien a mordu le chat.
Mapp : (Jeu de bille) Bille.
Marniouffe : Gifle, claque
Marrone : Pantalon
Mate : Fatigué
M’on : contraction du mot mason dans la locution à m'on de = chez; cette locution est toujours suivie du nom de la personne habitant la maison dont on parle : J'ai laissé min vélo à m'on de m'n'oncqu ! - J'ai laissé mon vélo chez mon oncle.
Mi : Moi; Mi à quatre heures, j’archine eune bonne tartine : Moi, à quatre heures, je mange une bonne tartine.
mie : négation point, pas (Ch'est mie vrai - Ce n'est pas vrai).
Miler : Surveiller, guêter.
Moqueu d’gins : railleur, persifleur (qui se moque des gens).
Moufter : Murmurer.
Mott' : Mode, façon de faire quelque chose (Laisse-me faire à m'mott - Laisse moi faire à ma façon).
Mouquile : Filet de morve coulant du nez.
Mouron (s'faire du) : Se faire de la bile, être inquiet.
Mouviar : Merle. Désigne aussi le moineau.
Muche : Cachette.
Mucher : Cacher (Muche tin cul, vl'a ch'gart !' - Cache-toi, v'là le garde !). Synonyme : camucher. (vieux français : musser))
Musette : 1) Sac tenu en bandoulière où l'ouvrier (le mineur) mettait son briquet, son boutelot, un canif, des outils, etc. (Si té n'travalles pas bin à l'école t'iras à l'fosse et t'musette al tapra dins tes mollets); 2) avoir s'musette : être saoul.
N

Nasse : Morve. Syn : mouquile.
Neu (ou nué) : Neuf (I'est 'core tout neu ! - Il est encore tout neuf).
Niguedoule (nig'doule) : Imbécile, bête.
Nin-nin : Petit enfant (un tchio nin-nin).
Ninoche : Innocent.
Nippé : Habillé.
Noir-glache : Verglas.
O

Osieau : Oiseau
Ojon : un jeune d'oie
P

Pain d'alouette : restant de casse-croûte, de tartine que l'ouvrier garde pour le rapporter aux enfants.
Paletot : Manteau.
Panche : Ventre (de panse)
Pindant l’briquet un galibot composot, assis sur un bos,
L’air d’eune musique qu’i sifflotot
Ch’étot tellemint bin fabriqué, qu’les mineurs lâchant leurs briquets
Comminssotent à’s’mette à’l’danser (Edmond Tanière - La polka du mineur)
Pendant le casse-croûte un jeune mineur composa, assis sur un bout de bois
L’air d’une musique qu’il sifflota
C’était tellement bien fait que les mineurs lâchant leurs casse-croûte
Commencèrent à le danser.
Pind'loquer : Pendre, accrocher (Un'n pind'loque - Un pendentif).
Pipimalo (un) : frelon.
Pleuf : Pluie (Ch'timps i'est à l'pleuf - Le temps est à la pluie).
Porion : Chef d'équipe (à la mine). Chef-porion : contre-maître.
Poufunque : Fumer lourde, grasse, qui sent mauvais.
Q

Quarquer : Charger, charrier
Quat'z'yux : Quatre yeux. Expression péjorative pour désigner une personne qui porte des lunettes.
Qué : Quel, quelle (Qué belle canchon - Quelle belle chanson).
Quéhir : Tomber (I a qué sus' tiête : Il est tombé sur la tête - I a quéu sus cu : Il est tombé sur le cul).
Quer (avoir) : (« r » sonore) : Aimer, chérir, préférer (ti ch'té gramain quer té sais. - Toi je t'aime beaucoup tu sais).
Quère : Chercher, aller chercher (du verbe quérir).
Quervé (être) : être saoul, îvre-mort.
Queuette (faire) : (locution) Faire l'école buissonnière (rester à la queue).
Quinquin : Bébé. Synonyme coco. (L'canchon dormoire : Dors min p'tit quinquin, min ptit pouchin min gros rogin - Dors mon petit bébé, mon petit poussin mon gros raisin...).
Quind un Ch’ti mi i’est’à l’agonie, savez vous bin che qui li rind la vie ? I bot un d’mi (Les Capenoules) - Quand un Nordiste est à l'agonie, savez-vous ce qui lui rend la vie ? Il boit un demi.
Quoi : Utilisé dans des expressions du type J'te dirai quoi - Je te dirai ce qu'il en est, ou encore Dis-me quoi ! - Dis-moi ce qu'il en est !

R

Rabasnage : Action de rabasner
Rabasner : Gratter la terre pour faire un plan de niveau (A la mine : rabasner l'dainne).
Rabibocher : Racommoder, réconcilier. Synonyme : Racamailler.
Rabistoquer : Rafistoler
Raccourche : Morceau de bois (de chauffage)
Racl'eau : Raclette
Ramaseu d’sous : Personne âpre au gain
Ramon : Balai
Raque (être en) : Etre en panne (en rade)
Rasiner : Essuyer le fond d'un plat avec une fourchette, voire son doigt, voire un morceau de pain.
Rassaquache (du) : Repas fait avec des restes accommodés (Ess'soir in minche du rassaquache - Ce soir on mange du rassaquache).
Rassaquer : Tirer à soi (voire saquer)
Raton : Crêpe épaisse de pomme de terre que l'on mange sucrée, à la confiture ou salée (Ce sont les "plennzés" polonais).
Raviser, ravettier : Regarder
Rescappé : Echappé (dans le sens s'en être sorti).
Rogin : Raisin (Dors min p'tit pouchin, min p'tit quinquin, min gros rogin).
Russ : Peine au travail, misère, embettement, difficulté à faire quelque chose.
S

Sais quo : Quelque chose (viens de "sais quoi") I'a un jé n'sais quo qui va nin - Il y a quelque chose qui ne va pas.
Saquer : Tirer à soi, vers soi (terme marin en vieux français : tirer une voile). Exemple J'ai m'sus fait un'n arnachure in désaquant min baudet qui s'étot inclinqué dins l'berdoule - Je me suis fait un tour de rein en sortant (en tirant à moi) mon baudet enlisé dans la boue).
Saque (un'n) : Une bouffée de cigarette (Pass'me un'n saque - Passe-moi une bouffée).
Saque et pousse (un) : Trombone à coulisse (littéralement « tirer et pousser »).
Saulent : agité, insupportable (en parlant d'un enfant).
Sé : Sel
Séyeau : Seau
Since (Un'n) : Une ferme
Sincier, sincière : Fermier, fermière, issu de l'ancien français « censier »: l'agriculteur qui payait le cens (l'impôt qui permettait alors de voter, cf. le suffrage censitaire).
Soufflette : Cloque, ampoule
Souglou : Le hoquet (Pauf tchiot, i a ch'souglou ! - Pauvre petit, il a le hoquet).
Soumaquer : Genre de hoquet que l'on peut avoir après avoir pleuré, désigne aussi le fait de parler en larmoyant.
T

Taradéruss : Géant de carnaval de la ville de Lens (PdC) représentant un mineur en habit de travail avec son casque, sa lampe et son pic sur l'épaule gauche. Taradéruss est la contraction t'aras des russ et signifie « tu auras de la peine au travail ».
Targniole : Gifle
Tatoule : Tripotée, grêle de coups, gifle
Tchouctchouc : Terme désignant les maghrébins qui travaillaient dans les mines de charbon.
Té peux toudis chiffler poupoule ! : Tu peux toujours siffler après une poule ! (remarque : cette maxime est employée dans le sens de « Tu peux toujours courir »).
Téquer : Hoqueter par manière de tic (tiquer), hésiter.
Tertous, tertoutes : Tous, toutes dans le sens de tout le monde (Bonjour tertous - Bonjour tout le monde).
Ti té veux m'l'intiquer pa'ch'gros bout ! : Toi tu veux me le faire avaler par le gros bout ! (remarque : cette maxime est employée pour indiquer à quelqu’un qu'on ne croit pas à ce qu'il dit).
Ti : Toi
Tio, tiote (parfois tchot, tchote): Petit, petite
Tillage : Nerveux, résistant (Un'n viante tillage - Une viande peu tendre).
Tissot’, ti z'aut' : Vous tous
Toubac : Tabac
Toudis : Toujours (du latin dies - jour)
Tout' et out': autant dedans que dehors (L'salle d'attinte al'étot remplie tout'et out - La salle d'attente était tellement remplie qu'il y avait autant de gens dehors que dedans).
Traner : Trembler
Trannette : Peur, effroi (de trembler)
Tricballe, trincqueballe : Chariot pour tirer les arbres ou autre objets encombrants (une voiture en panne).
Trinqueballer : emporter, transporter, promener (voire traîner avec soi) quelqu’un ou quelque chose : Commint qu'éj'va l'trinqueballer ! : Comment vais-je le trimballer (transporter / emporter / promener) !
Trou-fien : trou à fumier
V

Vains nom ! : S'utilise comme l'expression « Bon sang ! ». Cette expression était considérée comme un blasphème jusqu'aux années 1950. Aujourd'hui elle est couramment utilisée et complètement séparée de son sens premier. Synonymes : vains dieux, vains tes diouss. Exemple : Vains tes diouss Maurice, éj't'avos dis d'aller duchemint don ! - Bon sang Maurice, je t'avais dit d'y aller doucement !
Vaque : Vache
I'a intindu un-n'vaque braire, mais i'n sait pas dins quelle étap - Il a entendu une vache pleurer, mais il ne sait pas dans quelle étable (Remarque : Se dit de quelqu'un qui veut apporter son concours à quelque chose mais qui est complètement hors sujet).
véte: regarde comme vise, véte em' carette - regarde ma voiture.
Vieau : Veau
Vo (être in) : Voyage (être en), signifie aussi ne pas être là, être parti.
Voïette ou voyette : Petit sentier (diminutif de voie).
W

Wep : guêpe. Synonyme malo
Wassingue : Serpillière
Y

Yoyot (Yoyotte) : garçon (fille) personne un peu innocente

Quelques expressions spécifiques du littoral de Gravelines au Touquet :

i'é zou-bête, hein ! : I'est gramain bête hein !
roulette : voïette
gogner : regarder avec indiscrétion
gogneu ou gogneur : quelqu'un qui regarde avec indiscrétion
faire eul'carpin : faire le chahut
garnade : crevette
dénéquer se dit quand on a mal au cou : Ess'su dénéqué !
démerler : avoir mal quelque part, j'ai min bras tout démerlé (patois de Grand Fort Philippe)
Racamailler : synonyme de rabibocher

Commentaires (19)

buddyboss le 23/03/2011
je viens d'arriver dans le nord pas de calais, j'ai beaucoup entendu l'expression c'est un " chabert " c'est " une famille de chabert " mais je n'ai pas tellement compris ce que celà voulais dire.

Cordialement.


didier le 25/01/2012
pour répondre a la question chabert qui d’après moi est plus de la région de Lille on pourrait traduire par : ch'ti moyen


picard le 16/03/2012
quant à moi je ne connaissais pas et pourtant je parle patois couramment ! donc cela doit dépendre de la région moi je suis de la région d'arras et j'ai vécu à boulogne sur mer mais je vais demander à mes parents quoique nous parlons le même langage


blancparadis le 26/05/2012
Bonjour
Il me semble avoir entendu l'expression " un rayon de soleil pour réchauffer un gruau" en parlant d'une éclaicie entre deux averses . Pouvez vous confirmer ? Grand merci
http://blancparadis.centerblog.net


Christophe le 07/11/2012
Mes grands parents qui habitaient Valenciennes et originaires de l'Avesnois avaient entre autre l'expression "être enfoufié" c'est à dire être maladroit voire emprunté.


Anonyme le 21/01/2013
bande de boloss


Anonyme le 25/01/2013
"Anonyme le 21/01/2013"
"bande de boloss"
Tu parle de Boloss Guignol, qu'est ce que tu viens foutre sur le site???
Pignoufff Déguage tu sert a rien !


lenestour le 29/01/2013
bonjour je regarde beaucoup les chti's a Las Vegas et tressia di tout le temp le mot "chabert "mais sa veut dire koi


duchossoy mélodie le 30/01/2013
slt j'aimerai bien savoir ques que sa veu dire chabert svp.merci de me répondre


jekiffetropleschtislaserie!:) le 30/01/2013
Je regarde les cht´is a las vegas car j´adore cela je comprend la plus pars des mots chtis mais ils disent tous chabert mais on ne sais pas ce que cela veut dire j´ai regarder dans le dico et il n´y est. Pas alors je voulais savoir sur ce site ques que veut dire le mot chabert j´ai été sur un autre site et ils disent que chabert veut dire couillon! J´aimerais si possible avoir un reponse le plus rapidement que possible si cela est possible biensur. Merci d´avance! Cordialement
:)


romain le 31/01/2013
chabert veux dire couillon


Suzanne le 31/01/2013
Chabert n'est pas une expression du Nord.. Je suis nordiste, et j'avais jamais entendu ça avant les ch'ti x) C'est inventé, c'est tout !


cOcO jsp 2 guiers le 31/01/2013
chabert signifie personne qui na pas ami , qui croi ke tout le monde laime mai ke personne naime en gros ces le bouquet misére .


serena le 02/02/2013
je pense que chabert signifie tout simplement bouffon mais cela dois venir d'une famille un peu "groseille" que tressia (les ch'tis à vegas) connais!!!


Gégé le 04/02/2013
Il s'agirait de demander au metteur en scène du fameux feuilleton, la signification exacte du mot "chabert"


garbage le 05/02/2013
Je suis nordiste et j'ai toujours entendu cette expression par chez nous, donc elle est bien du Nord ! Un chabert c'est une personne qui regroupe pleins de traits de caractère : pas "fut fut" (intelligent) pour un sou, niais, simplet, etc ... mais aussi parfois à la fois dans sa manière de s'exprimer et sa façon de s'habiller : exemple si tu connais un peu "Nos chers voisins" sur TF1, Aymeric : on dirait volontiers : "il s'habille comme un chabert" c-à-d pas stylé, pas assez swag si tu préfères ! Mais oui le meilleur exemple qui est une référence en matière de Chabert reste la famille groseille dans le film "La vie est un long fleuve tranquille". Il est commun d'entendre par chez nous nordistes "Tiens une famille de chaberts" ou "Tiens la famille groseille" en gros ce sont des "miséreux" qui te font ou font partis d'une famille de plusieurs gosses (5 et plus) habillés comme des pouilleux, le cheveu bien gras, qui ne savent pas parler de façon habituelle mais s'expriment en gueulant (en patois de préférence) ... La caractéristique du chabert c'est qu'il n'a pas conscience d'en être un ! Il agit sans s'en rendre compte de manière éhontée, sans se rendre compte du ridicule. Un autre exemple (mdr) : un mec qui a une petite-amie lui dit qu'il l'invité au resto et va direction : le Mac Do ! (Mais dans sa tête il est sérieux et pense réellement qu'il a sorti le grand jeu à sa nana et qu'il va l'épater !) Ptdrrrr on dira que c'est un chabert ! Mais généralement la nana elle même est une chaberte de première catégorie ! Lol ils ont heureusement tendance à s'attirer entre eux !


chabert le 06/02/2013
Bonjour à tous ! Je regarde également les ch'tis régulièrement, mon nom de famille est Chabert (plutôt frustrant qu'ils l'utilisent comme insulte) et désolé de vous décevoir mais cela ne vient pas du nord mais du Sud. Cela veut dire Pigeon, quelqu'un qui se fait avoir facilement


Anonyme le 02/08/2013
Chabert est également du Nord. J'ai 34 ans et je suis Lillois et chabert peut être assimilable à Babache, bête, couillon est plutôt une bonne traduction.Ce terme n'est pas inventé et existe bien dans le nord


TENZA HILLY le 06/03/2014
Je suis né a Tourcoing (coin coin) et j'ai également toujours utilisé le mot chabert . Ex: Qué chabert sti lo ! Un bolosse quoi, tu tanche... Un membre de la famille groseille...
Parcontre, "Chabert de tes mort" est une expression simplement honteuse
.


Ecrire un commentaire


DERNIERS ARTICLES :
Enduropale du Touquet
Victoire de Jean-claude MOUSSE devant Tanel leok et Milko Potisek
la lumière d'hiver de la Côte d'Opale
L'ENDURO  sous la neige
LIGUE 2 : Boulogne - Lens reporté,
LA LPP a officiellement remis à une date ultérieure la rencontre
Préavis de pose de barrières de dégel sur le réseau routier
Le Pas-de-Calais connaît, depuis quelques jours, une période de froid intense et prolongée entraînant une pénétration du gel dans les corps de chaussées du réseau routie
Risque de neige « très limité » dans les prochains jours
RISQUE DE NEIGE
forum